Dans les rues de Bruxelles, sur les routes de Flandre et de Wallonie, Joëlle Scoriels part à la rencontre d'une personnalité du monde culturel belge. A chaque émission, elle suit ses invités, les accompagne dans les lieux qu'ils apprécient, à la rencontre de personnes qui comptent dans leur vie professionnelle ou personnelle. L'émision invite à la découverte de la culture, partout où elle se niche, dans les studios, les ateliers, les musées, les coulisses des salles de spectacles et dans des lieux parfois insolites. Tout le Baz’Art, avec les artistes musiciens, chorégraphes, taggeurs, poètes metteurs en scène ou comédiens du Nord, du Sud ou d’ailleurs, le gai savoir au cœur de la création !

l'émission culturelle d'ARTE Belgique et de la Une

novak-prod-logo.jpg
LOGO%20T7_2013_A4_White_edited.png
logo_rtbf.png
341px-ARTE-BEL.svg.png
Capture d’écran 2021-11-29 à 14.37.39.png

Diffusion en Décembre 2021 sur :

Arte Belgique 

RTBF La Une 

                    

Capture d’écran 2021-11-04 à 09.11.05.png

Diffusion en Novembre 2021 sur :

Arte Belgique 

RTBF La Une 

                    

Capture d’écran 2021-10-21 à 11.44.01.png

Diffusion en Octobre 2021 sur :

Arte Belgique 

RTBF La Une 

                    

Capture d’écran 2021-09-22 à 12.47_edited.jpg

Diffusion en Octobre 2021 sur :

Arte Belgique 

RTBF La Une 

                    

Capture d’écran 2021-09-07 à 11.39.26.png

Diffusion en Septembre 2021 sur :

Arte Belgique 

RTBF La Une 

                    

Capture d’écran 2021-06-02 à 14.18.15.

Diffusion en Juin 2021 sur :

Arte Belgique 

RTBF La Une 

                    

Capture d’écran 2021-05-20 à 13.51.23.

Diffusion en Mai 2021 sur :

Arte Belgique 

RTBF La Une 

                    

Tout le baz'art de Laurence Bibot 2.png

Diffusion en Mai 2021 sur :

Arte Belgique 

RTBF La Une 

                    

Capture%20d%E2%80%99e%CC%81cran%202021-0

Diffusion en Avril 2021 sur :

Arte Belgique 

RTBF La Une 

                    

Capture d’écran 2021-03-23 à 10.19_edi

Diffusion en Avril 2021 sur :

Arte Belgique 

RTBF La Une 

                    

Capture d’écran 2021-03-11 à 09.54.54.

Diffusion en Mars 2021 sur :

Arte Belgique 

RTBF La Une

                    

Capture d’écran 2021-02-25 à 11.03.18.

Diffusion en Mars 2021 sur :

Arte Belgique 

RTBF La Une

                    

Capture d’écran 2021-03-23 à 09.24.58.

Diffusion en Février 2021 sur :

Arte Belgique 

RTBF La Une 

                    

Capture d’écran 2021-03-23 à 09.31.01.

Diffusion en Février 2021 sur :

Arte Belgique 

RTBF La Une 

                    

Capture%20d%E2%80%99e%CC%81cran%202021-0

Diffusion en Janvier 2021 sur :

Arte Belgique 

RTBF La Une  

                    

Capture%20d%E2%80%99e%CC%81cran%202021-0

Diffusion en Décembre 2020 sur :

Arte Belgique 

RTBF La Une 

                    

Capture%20d%E2%80%99e%CC%81cran%202021-0

Diffusion en Novembre 2020 sur :

Arte Belgique 

RTBF La Une 

                    

Capture%20d%E2%80%99e%CC%81cran%202021-0

Diffusion en Octobre 2020 sur :

Arte Belgique 

RTBF La Une 

                    

Capture d’écran 2021-03-23 à 11.23_edi

Diffusion en Octobre 2020 sur :

Arte Belgique 

RTBF La Une 

                    

Capture%20d%E2%80%99e%CC%81cran%202021-0

Diffusion en Septembre 2020 sur :

Arte Belgique 

RTBF La Une 

                    

TOUT LE BAZ’ART de Isabelle Arpin

Dans son Tout le Baz'Art, Isabelle Arpin la cheffe qui s’est rangée du Michelin et des étoiles, tout en créant covid aidant « la bonne étoile », son service traiteur, accueille Joëlle Scoriels dans son restaurant de l’Avenue Louise à la rencontre de sa brigade ; elle la fait monter dans son grenier, où la peintre  Bénédicte Vandewattyne a posé son chevalet, la joaillière Stéphanie Hagelsteen leur dit tout, du choix de la pierre au sertissage, pour s’envoler dans le sucre, les essences et la gomme arabique des recettes ancestrales et secrètes de Diederik Van Den Driessche dans  la confiserie Joris à Berchem Saint-Agathe ; et atterrir à Zaventem dans le gigantesque lieu de la famille Jonckers.

 

 

Edition Joëlle Scoriels et Patrick de Lamalle, réalisation Jonas Canon

TOUT LE BAZ’ART de Karen de Paduwa

Dans son Tout le Baz'Art, Karen de Paduwa, la comédienne de petite taille au registre détonnant, emmène Joëlle Scoriels aux magasins Demeuldre à Ixelles, transformé en lieu d’expo pour un coup d’œil sur l’installation du graffeur masqué Strangebird ; un petit stop à la buvette du parc Royal pour lever un coin du voile sur le prochain album de sa grande amie, la chanteuse aux multiples talents Amy Morrey, à sortir en janvier ; avant de s’immerger à deux pas de là dans la représentation des « Chevaliers » , de ses coulisses et de ses combats, avec le comédien Julien Besure ; pour finir dans les loges du Cirque Royal avec Loïc Nottet, en pleine répétition de son nouveau show « Phantomania ».

 

 

Edition Joëlle Scoriels et Patrick de Lamalle, réalisation Jonas Canon

TOUT LE BAZ’ART de Myriem Akheddiou

Dans son Tout le Baz’Art, la comédienne Myriem Akheddiou, saisissante Laurence dans la série de la RTBF « Les invisibles », Magritte 2020 du meilleur second rôle pour sa prestation dans « Le jeune Ahmed » des frères Dardenne. Olivier Toffolo, musicien et chanteur, pour quelques accords de guitare ensemble comme au bon vieux temps, et Christian Debauque et ses trois tapeûx d’caisse de la société Boute-en-train, pour une leçon de pas du gille louviéresque et pas piquée des hannetons. Direction Bruxelles dans la salle de montage de son dernier court-métrage « 9% » avec la réalisatrice et scénariste Marie Enthoven ; pour finir par une leçon d’écriture collective et de chant avec ses complices de la pièce « Les moutoufs », bientôt reprise au Théâtre des Martyrs.

 

 

Edition Joëlle Scoriels et Patrick de Lamalle, réalisation Jonas Canon

TOUT LE BAZ’ART de Charlie Dupont

Le centième portrait de Tout le Baz’Art sera celui du comédien et humoriste Charlie Dupont, qui fait un carton sur France-Télévision avec la série « La faute à Rousseau ». Charlie ne fait ni une ni deux, il invite Joëlle au sabbat des sorcières de son village natal, Ellezelles, après l’avoir égarée d’estoc et de taille sur les lieux de ses belges exploits : le théâtre Le Public avec son complice Damien Gillard et le cinéma Les Galeries ou officie le réalisateur Henri de Gerlache, qui fît de Charlie un déambulman d’anthologie à faire pâlir d’envie un certain Magritte.

 

 

Edition Joëlle Scoriels et Patrick de Lamalle, réalisation Jonas Canon

TOUT LE BAZ’ART de Plastic Bertrand

Dans son Tout le baz'art, Plastic Bertrand, qui vient de sortir son dixième album, « L’expérience humaine » emmène Joëlle dans son Bruxelles secret, du resto de l’étoilée Isabelle Arpin  à la piscine Victor Buin à Saint-Gilles avec les photos climatiques et vintage de Fabienne Cresens ; un pas de deux au  Karys dance-center, pour admirer son chorégraphe Louis Georges Glenza en plein travail avec la chanteuse en herbe Lyna, jusqu’à une visite guidée au milieu des icônes, à la villa Empain, avec Louma Salamé, la directrice de la fondation Bhogossian.

 

 

Edition Joëlle Scoriels et Patrick de Lamalle, réalisation Jonas Canon

TOUT LE BAZ’ART de Frédérice François

Dans son Tout le Baz’Art, Frédéric François, le chanteur de charme aux 50 ans de carrière, accueille  Joëlle Scoriels chez lui, avec son chien Bella et son piano, puis il l’emmène chez son cousin Lorenzo Barracato, pour une leçon de cuisine à l’italienne pleine d’amour et de soleil dans son restaurant de Grâce-Hollogne, Lo sfizio, en français, « caprice charnel » ! ; Lorenzo Ponzo, animateur de la radio des italiens de Liège, RadioHitalia, les y rejoint pour évoquer les origines siciliennes de « Fredo » comme il l’appelle, et son village natal, Lercara Freddi, qui lui a consacré de vivo un musée ; dans son studio, Didier Chapelle, son arrangeur, fait goûter à Joëlle les joies de la création musicale

 

 

Edition Joëlle Scoriels et Patrick de Lamalle, réalisation Jonas Canon

TOUT LE BAZ’ART de Bouli Lanners 

Dans son Tout le Baz’Art, Bouli Lanners invite Joëlle Scoriels à admirer ses dernières toiles dans son atelier,  il l’emmène dans le décor industriel de Renory chez Spyk, peintre lui aussi, mais un peintre sans pinceau ni palette, un peintre à la bombe. Il lui rince l’oreille des dernières nouveautés et des trouvailles vintage du disquaire lost in sound et long playing Fabrice Marotta ; prélèvement d’une fiole d’eau de Meuse avec une amoureuse de l’homme de Néandertal, Isabelle Loodts, et sous la passerelle Vivegnis, avec l’artiviste Sophie Bodarwé, « Sortir du bois » pour aider les SDF qui campent dans les buissons et en ont pris plein la figure avec le confinement.

 

Edition Joëlle Scoriels et Patrick de Lamalle, réalisation Jonas Canon

TOUT LE BAZ’ART de Laurence Bibot

Dans son Tout le Baz’Art, l’émission de Jérome Colin « Entrez sans frapper » à la rencontre de ces filles de l’ombre sans qui à la radio rien n’est possible : Eve Jans, assistante de production et Marie-Agnès Beaupain, habilleuse sonore, pour une « bagarre dans la discothèque » d’anthologie , avec Alain D’Hooghe de la Box Galerie près de l’Abbaye de la Cambre ; un saut de puce et les voilà dans l’appartement-atelier de la bijoutière de star Isabelle Lenfant pour admirer sa bague sparadrap, ironique et iconique ; et finir en point d’interrogation devant les échafaudages du Palais de Justice avec Carlos Ramos de l’ARAU.

 

 

Edition Joëlle Scoriels et Patrick de Lamalle, réalisation Jonas Canon

TOUT LE BAZ’ART de Alice On The Roof

Dans son Tout le Baz’Art, et pour Joëlle Scoriels, elle lève un coin du voile sur ses nouvelles compos avec Noé Preszow à la guitare ; le sulfureux réalisateur Jan Bucquoy évoque avec elle son premier rôle d’actrice au cinéma dans « La dernière tentation des belges » à sortir très bientôt ; détour dans la maison tip-top de la coach en rangement Eli Escobar, méthode Marie Kondo, qui l’a sauvée du chaos ; pour finir en plein travail voix et claviers d’une chanson embryonnaire avec les mots de la romancière Adeline Dieudonné dont le dernier livre « Kérozène » vient de sortir.

Edition Joëlle Scoriels et Patrick de Lamalle, réalisation Jonas Canon
 

TOUT LE BAZ’ART de Jean-Jacques Vandenbroucke

Dans son Tout le Baz'Art, Jean-Jacques Vandenbroucke invite Joëlle Scoriels dans son club et lui fait écouter un quatre mains sur deux pianos avec les pianistes de jazz Ivan Paduart et Eve Beuvens; Il l'emmène ensuite dans la campagne environnante à la rencontre du peintre Ronald Dupont, exposé dans le monde entier, et du sculpteur de marbre de Carrare Bernard Verhaegen qui a édifié des sculptures monumentales à Taïwan, au Liban, en Argentine et dans son jardin-musée ; pour un final en musique de retour au club avec le bluesman flamand Guy Verlinde et son harmoniciste Olivier Vander Bauwede.

 

 

Edition Joëlle Scoriels et Patrick de Lamalle, réalisation Jonas Canon
 

TOUT LE BAZ’ART de Greg Houben

Dans son Tout le Baz’Art, il a invité Joëlle Scoriels dans son lieu, le MOM, entre deux terrils sur les hauteurs de Liège. On l’y découvre en duo pour une reprise de Britney Spears avec le travesti de cabaret Peggy Lee Cooper, et en trio avec Cédric Raymond et Quentin Liégeois pour un Dalida tendre et délicat qui s’accroche aux oreilles. Passage chez son voisin de la compagnie Defo, le marionnettiste inquiétant et lynchien Laurent Steppé ; et détour par Verviers, où il est né, chez son ami d’enfance, l’amoureux des crayons de couleurs illustrateur de ses pochettes Laurent Delhaye, pour un Tout le Baz’Art tout en douceur et en profondeur.

Edition Joëlle Scoriels et Patrick de Lamalle, réalisation Jonas Canon
 

TOUT LE BAZ’ART de Johan Muyle

Dans son Tout le Baz’Art, Johan Muyle, le plasticien-sculpteur d’origine carolo, exposé dans le monde entier, a invité Joëlle Scoriels à jeter un œil avide et acéré sur sa « rétro-prospective » comme il l’appelle, trente-cinq ans de sculptures en mouvements, sons et  lumières rassemblées dans l’écrin grandiose du MAC’S, au Grand Hornu, dans une scénographie en nuit américaine parfaitement détonante. Un Tout le Baz’Art qui se donne un air de visite guidée par l’artiste de cette « No room for regrets », mais surtout ponctuée de performances inédites avec ses invités : Françoise et sa coiffe indienne, l’accordéon de Tuur Florizoone, la voix de Julie Mossay, les photos de Thomas Chable, les textes de Denis Gielen.

Edition Joëlle Scoriels et Patrick de Lamalle, réalisation Jonas Canon
 

TOUT LE BAZ’ART de 2MAD

David Vandenplas, son fondateur, spécialiste de la break-dance emmène Joëlle Scoriels dans son école de Marcinelle pour y rencontrer sa complice la reine de la zumba Mélanie Robert et la toute jeune Anaé Romyns, dont l’étoile brille déjà au firmament de l’afro-dance ; l’humoriste Kody leur rappelle ce salto arrière de légende que David a réglé pour lui sur le plateau des Magritte ; halte dans le centre de Charleroi chez T-shirt Mania, la boutique de son pote sloganesque carolo Nicolas Gea y Busto ; et après une leçon de self-défense musclée avec Fred Mastro, spécialiste du genre, cascadeur et garde-du-corps de vedettes de cinéma, 

Edition Joëlle Scoriels et Patrick de Lamalle, réalisation Jonas Canon
 

TOUT LE BAZ’ART de Lara Gasparotto

Dans son Tout le Baz’Art elle accueille Joëlle Scoriels à Liège sur la péniche amarrée au canal de l’Ourthe où elle vit et travaille ; puis elle l’emmène chez « Beau bizarre » la boutique vintage de son amie Paola Basika avec qui elle a fait moisson de clichés au Congo ; une halte à la galerie New Space de l’artiviste Alain De Clerck pour télécommander les sirènes des voitures policières de l’expo hors normes de la plasticienne Aline Bouvy ; et cap sur Anvers à la Maagdenhuis, le musée des orphelines, avec sa cousine, son modèle Laura Sépul, comédienne sur les écrans et sur les planches du Sud et du Nord ; pour finir en photos avec Dries Roelens, à la galerie Stieglitz 19, qui l’ a découverte à dix-neuf ans, encore étudiante et qui depuis n’a jamais arrêté de l’exposer.

Edition Joëlle Scoriels et Patrick de Lamalle, réalisation Jonas Canon
 

TOUT LE BAZ’ART de Mustii

Dans un Tout le Baz’Art décoiffant et mystérieux. Au SeeU, à Ixelles, avec sa sœur Sophie Mustin et Rachida Bouganzir, qui animent le Haricot magique, un café poussette, un lieu unique de soutien aux jeunes parents ; plongée derrière les portes d’un couloir caché où Camille De Leu, réalisatrice du court-métrage remarqué « Novembre » prépare dans le plus grand secret une expo autour de la sortie du roman graphique et sans paroles « L’autre part » du collectif anonyme Crayons, comme créons ! ; ascension dans le monte-charge à bagnoles d’un vieux parking dérobé pour tomber dans l’atelier du peintre Pascal Pauwels, fou de couleurs et de papillons piégés ; et finir au cabaret Mademoiselle, rue du marché au charbon.

Edition Hadja Lahbib et Patrick de Lamalle, réalisation Jonas Canon

TOUT LE BAZ’ART de Guillermo Guiz

Il emmène pour son Tout le Baz’Art Joëlle Scoriels à la rencontre de sa tribu, éclectique et bigarrée, depuis le King’s Comedy Club, à Ixelles avec Serine Ayari, l’étoile du stand-up d’origine tunisienne qui monte, en flamand, en français et en anglais. Puis avec les 17.000 rondelles de la discothèque personnelle de Bernard Dobbeleer, programmateur radio, DJ et fondateur de « Jam », la dernière née des radios de la RTBF, qui fait la part belle aux découvertes ; un détour près de Sainte-Catherine, avec Fred Jannin et Gilles Dal,  qui mettent la dernière main au troisième tome de leur BD « Comment (re-re ?) devenir belge ? » ; pour finir à Ittre, au théâtre La Valette, avec la cinéaste et comédienne Bérengère McNeese.

 

Edition Joëlle Scoriels et Patrick de Lamalle, réalisation Jonas Canon  

TOUT LE BAZ’ART de Lisette Lombé 

Dans son Tout le Baz’Art, elle accueille Joëlle Scoriels dans le salon de massage africain de sa sœur Julie, qui slamme elle aussi avec succès ; puis, toujours à Liège, elle l’emmène aux Ateliers de la rue Dony, pour rencontrer l’ex-punk Alain Preud’homme, désormais sérigraphe passionné. A Bruxelles, halte à la librairie Maëlstrom, avec David Gianonni, qui a publié ses premiers livres, pour finir en slam et musique, à Anderlecht au Café Congo avec la maîtresse des lieux Gia Abrassart et Rokia Bamba, la dijette afrobrux qui monte.

 

 

Edition Joëlle Scoriels et Patrick de Lamalle, réalisation Jonas Canon

TOUT LE BAZ’ART de Philippe Geluck

Philippe Geluck a laissé un moment son Chat en jachère avec ses amuseries et sentences pour emmener Joëlle Scoriels à la rencontre de ses artistes préférés, et d’abord son fiston, le chanteur Antoine Chance qui vient de lancer avec le guitariste Nicolas Mouquet un nouveau projet « Twin toes », puis Catherine Versé avec ses dessins-montages-collages du lundi et son obsession masculine. Ensuite, in situ, l’urban-sketcheur Serge Dehaes, le coloriste du Chat, dessinateur virtuose ; pour finir dans une serre, à deux pas de chez lui, à Céroux-Mousty avec Pierre Debroux et ses fruits et légumes presque humains.

Edition Joëlle Scoriels et Patrick de Lamalle, réalisation Jonas Canon

TOUT LE BAZ’ART de Petri Dish-Anna Nielson

Petri Dish, c’est une boîte de Pétri, ce petit contenant circulaire en verre qu’on utilise dans les laboratoires pour faire pousser toutes sortes de choses, et c’est le nom de la compagnie d’Anna Nilsson et de Sara Lemaire, deux femmes folles et libres, acrobates des corps et des mots, qui emmènent Joëlle Scoriels dans leur univers circassien, de Bruxelles à Anvers, tout en cabrioles et funambuleries. Bruxelles, hot spot mondial des arts du cirque, a réuni Anna la suédoise et Sara la sérésienne pour expérimenter et parler du monde comme il va, cahin-caha, en défiant la pesanteur.

 

Edition Joëlle Scoriels et Patrick de Lamalle, réalisation Jonas Canon

TOUT LE BAZ’ART de Virginie Hocq

L’humoriste, standeuppeuse et comédienne Virginie Hocq emmène dans son prudent déconfinement Joëlle Scoriels à la rencontre de ses wow du temps de la quarantaine : son complice dans un film à venir « le » Christian Clavier, qu’elles coincent dans une librairie chic de Bruxelles ; au château de Sombreffe sa copine de cosmétique et de gymnastique, rencontrée sur son fil Instagram ; ses recettes de cuisine dans un bistrot d’Ixelles ; et dans un atelier bien caché, son homme aux doigts d’or avec des stabiles, des montres aux vieux mécanismes, et une merveille à surprises, sa robe de Marie-Antoinette.

 

Edition Joëlle Scoriels et Patrick de Lamalle, réalisation Jonas Canon