REALISATION ET INTENTIONS

François-Xavier De Ruydts
--subject--

Le rêve est le moteur de ma vie. Et ce depuis ma tendre enfance. A 16 ans, je tombai sur le livre de deux jeunes cyclo-voyageurs français “On a roulé sur la terre” et de rêve, je passai à projet. Je ferai le tour du monde à vélo ! Aux innombrables “pourquoi ?”, je n’ai trouvé de meilleure réponse que “dans la vie, il y a des rêves qui deviennent trop importants pour qu’on puisse se permettre de ne pas les réaliser”. Je partis vers l’aventure sans un regard en arrière.

Fin 2012, Dominique Snyers, aventurier invétéré, me parle pour la première fois d’un jeune homme de 21 ans avec qui il s’est lié d’amitié et dont l’histoire et la personnalité l’ont bouleversé. “Il faut que tu le rencontres !” me dit-il. Notre première entrevue eut lieu cet été 2013, j’en revins non seulement bouleversé mais inspiré. Arthur Fievet est en effet une personne hors du commun. Des excuses pour ne pas réaliser ses rêves, il n’en manque pas. Il y a 5 ans, un accident chez les scouts lui fractura la colonne vertébrale et le laissa paraplégique. De jeune sportif dynamique et plein d’énergie, il passa, en une fraction de seconde d’inattention, à personne handicapée.

Là où la plupart baissent les bras, Arthur a un comportement qui me laisse admiratif. Il n’a pas arrêté de rêver. A 21 ans,

5 ans après son accident, il fait du Handbike, pratique le kayak d’eau vive, il fait du handiski et est étudiant en kinésithérapie. Arthur est devenu la personne qu’il voulait devenir, et même plus…

J’ai depuis lors eu la chance de passer un peu plus de temps en sa compagnie.

vlcsnap-2013-10-16-18h34m47s170

Arthur a maintenant un nouveau rêve, il veut traverser la chaîne de montagnes Brooks Range en Alaska. Cet objectif est très certainement le plus ambitieux et le plus improbable qu’il n’ait jamais eu. De nombreux km en raft et de marche dans une des régions les plus isolées et sauvages de la planète.

Je veux faire ce film pour montrer, par le combat d’Arthur contre les éléments en Alaska mais aussi contre son handicap,

le pouvoir que nos rêves et la poursuite de ceux-ci ont sur notre vie. Bien que je n’aie pas d’handicap physique, je me sens proche du combat d’Arthur. Ce combat qu’il mène contre le flux “normal” de la vie, je l’ai mené à ma manière et continuellement depuis mon retour de tour du monde.

 


MOTIVATION DU PRODUCTEUR

Philippe Sellier

vlcsnap-2013-10-17-11h25m06s51

J’ai été bluffé par Arthur, la première fois que je l’ai vu; un jeune garçon de 21 ans, bourré d ’énergie malgré son handicap. Après 10 minutes d’échanges, je n’ai plus vu son handicap, après 20 minutes, je me suis demandé si ce n’était pas moi qui étais « handicapé » par mon manque d ’énergie face à lui. Arthur a une faculté de faire oublier « sa différence » pour réellement rentrer en contact avec son entourage.

Le pouvoir des rêves est plus qu’un film d’aventure, c’est d’abord une expédition hors du commun où la diversité humaine est au premier plan, des générations et des conditions physiques très différentes. C’est avant tout une expérience du dépassement de soi, le défi d’atteindre un objectif surhumain pour Arthur, mais aussi pour les autres un dépassement de soi pour aider l’autre, l’ autre différent. C’est aussi un film d’espoir qui permet à toute personne d’aller plus loin; même quand on est handicapé, on peut continuer à rêver et à réaliser ses rêves.

vlcsnap-2013-10-16-18h37m04s0

Je pense sincèrement que cette histoire sera contagieuse et suscitera auprès des jeunes une envie de se dépasser, de se surpasser pour un objectif. François-Xavier de Ruydt m’a également séduit par son envie de réaliser un documentaire à la fois humain et esthétique; il veut emmener le spectateur à vivre cette aventure mais aussi à profiter de « cet » Alaska. Ses qualités de photographe font qu’une image n’est pas gratuite, elle raconte toujours quelque chose. C’est également un film de jeunes pour les jeunes, c’est une occasion d’amener la jeunesse à se plonger dans un documentaire. Nous voulons faire ce film pour Arthur, mais aussi pour tous ceux qui rêvent mais qui ne peuvent peut-être pas aller aussi loin.

Leave a Reply